L’ATCC Center de Pattaya
 
 
Contexte (traduction tirée de la traduction de la plaquette du Centre ATCC)
 
En matière de tourisme, la Thaïlande est l’une des destinations les plus prisées au monde. Bon nombre de provinces de la région est de la Thaïlande sont situées sur le littoral et abritent de magnifiques plages et îles. Les touristes sont nombreux à visiter cette partie du pays. L’essor du tourisme des régions de la côte orientale a également attiré de nombreux Thaïlandais en quête de travail, de même que des frontaliers. La ville de Pattaya, qui a connu un développement fulgurant, est très appréciée des touristes pour les divertissements et les activités qu’elle propose aux Thaïlandais comme aux étrangers. Sa croissance économique rapide profite essentiellement à certains groupes spécifiques au point que d’autres groupes ne peuvent pas suivre. Le fossé entre ces différents groupes n’a de cesse de se creuser. Toutes sortes de gens se rendent à Pattaya pour s’enrichir, certains de manière honnête et légale, d’autres pas, ce qui ouvre la porte à bien des délits et des crimes tels que l’exploitation, la fraude, l’escroquerie, etc.
Les groupes les plus vulnérables sont les personnes les plus faibles et les enfants. Ce phénomène est présent à Pattaya, de même que dans d’autres régions et provinces aux alentours de Pattaya – Région 2. (L’administration du système judiciaire divise la Thaïlande en 9 régions ainsi qu’une région composée de 3 provinces méridionales).
 
Ce phénomène de concentration d’un grand nombre de touristes dans la ville de Pattaya, en dehors des « vrais touristes », explique la présence de nombreuses personnes « indésirables » ou de gangs, tels que des pédophiles ou des réseaux de trafic d’enfants (à des fins d’abus sexuels ou de mendicité) et autres criminels et gangs organisés, beaucoup placés sous mandats d’arrêt, venus s’installer à Pattaya de manière provisoire et définitive.
 
Le Centre ATCC (Anti-Human Trafficking and Child Abuse Center) a été créé à Pattaya pour lutter contre la traite des êtres humains et les abus sexuels à l’encontre des enfants.
 
Le directeur du centre ATCC et son équipe se consacrent à la protection des enfants ainsi qu’aux questions liées à la lutte contre la traite des êtres humains depuis plus de 15 ans et ce, sous différentes appellations. Les enfants, notamment les enfants des rues et les enfants menacés par toutes sortes d’exploitations et d’abus, constituent son principal groupe cible.
Depuis la fin de l’année 2011, le centre fait partie de la Fondation FACE (Fight Against Child Exploitation) qui œuvre également pour la protection des enfants et contre leur exploitation, et avec laquelle il partage les mêmes activités et stratégies.
 
Le Centre ATCC a pour objectif de venir en aide aux enfants victimes d’abus sexuels, aux enfants victimes de trafics en tous genres tels que les enfants obligés de mendier, de se prostituer ou aux enfants utilisés à des fins sexuelles par des étrangers (ces derniers rapportant davantage aux trafiquants que la population locale).
 
Dans un tel contexte, les activités du Centre ATCC se répartissent comme suit :
 
1) Suivi des cas d’abus sexuels sur enfants en termes juridiques en se concentrant sur l’aide apportée aux enfants victimes d’un point de vue social et légal.
 
2) Aide aux enfants victimes et vulnérables afin de leur permettre de se développer et d’acquérir des compétences de base au sein du Centre ATCC. Dès lors, ces enfants bénéficient d’une protection en termes de sécurité et de justice, et peuvent grandir sereinement afin de réintégrer dans de bonnes conditions leur famille ou la société. Ces activités sont au cœur du projet CPLC (Child Protection And Development Life skill Center).
 
Dans le cadre de ces activités, le centre coopére avec les autorités gouvernementales, notamment les travailleurs sociaux, les personnels médicaux ainsi que la police.
 
En outre, le centre collabore avec les autorités compétentes afin de permettre certains changements au niveau de la police de Pattaya, de la police de la province et de la police du pays.
 
Objectifs : porter assistance aux enfants et aux victimes
 
  1. Aider les enfants des rues, les enfants vulnérables, les enfants qui mendient et les enfants victimes d’exploitation
  2. Offrir un cadre de vie, d’éducation et de formation à ces groupes cibles
  3. Permettre aux enfants d’acquérir des compétences de base afin qu’ils réintègrent leur famille ou la société
  4. Sensibiliser les autorités gouvernementales, les secteurs privés et le public sur ces graves problèmes afin qu’ils contribuent à y remédier de manière sérieuse et concrète
 
Suivi des cas d’abus sexuels et de traite des enfants
 
Suivi des dossiers juridiques liés aux abus sexuels et à la traite des enfants
Surveillance et collecte de données sur les personnes se livrant à des abus sexuels à l’encontre des enfants dans la région
Surveillance et collecte de données sur les réseaux de traite des êtres humains dans la région
Activités de coordination avec la police thaïlandaise, les polices étrangères, les ambassades, Interpol et autres autorités compétentes telles que le ministère de la Justice, le bureau du Procureur général et le ministère du Développement social et de la sécurité des êtres humains travaillant sur ces deux problèmes que constituent les réseaux d’abus sexuels à l’encontre des enfants et les réseaux de traite des êtres humains
Élaboration d’une base de données et de statistiques reposant sur les dossiers judiciaires
Faire office de Centre d’information sur les questions d’abus sexuels à l’encontre des enfants et les réseaux de traite des êtres humains
 
Groupes cibles
 
  1. Enfants des rues et enfants vulnérables
  2. Enfants abusés
  3. Victimes des réseaux de traite des êtres humains
  4. Auteurs d’abus sexuels à l’encontre des enfants et de traite des êtres humains

Depuis le 1er Janvier 2015, Racines Thaïlandaises soutient financièrement l'ATCC Center.














 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site